Actualités ...

---- Séminaire de Constellations ... à Rennes le 8 juin ; à Lille le 15 juin ----

Identite Lydie 2016

Depuis que l’Homme existe, pour vivre ou survivre, sa « participation », sa « présence », son « implication » dans un groupe, un clan, une famille, un village, une société, une nation est primordiale. Le bébé ne saurait survivre seul –sauf exception relatée où le petit d’homme fût recueilli par d’autres mammifères. Nous nous sommes confortés à des croyances, à des fidélités, à des habitudes, à des injonctions. Nous avons "remplacés" certains membres de notre famille. Nous avons "portés" des fardeaux qui ne sont pas les nôtres. Au détour de ces pages, je vous propose des pistes de réflexion pour tenter de sortir de ces schémas qui polluent, entravent, contraignent notre quotidien et ce, pour vivre, enfin, dans notre clan, libre des barrières posées.

Me joindre !

A vos agendas !

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
22
23
24
27
28
29
30
25
Avr
Heure : 10:00

16
Mai
Cherbourg-Octeville
Heure : 09:00

16
Mai
Cherbourg-en-Cotentin
Heure : 15:00

24
Mai
Cherbourg-Octeville
Heure : 09:00

25
Mai
Cherbourg-Octeville
Heure : 09:00

Facebook2

Rejoignez-moi !

"Il est un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer"
 - Carl Rogers 

Il est des jours où tout vous sourit.

Il en est où se lever et faire à manger relève d’un effort incroyable.

Il en est d’autres où l’idée même d’adresser la parole à quelqu’un, de faire vos courses, vous met dans une angoisse folle avec l’irrépressible envie de rester dans votre grotte ou au fond de votre lit !!

Oui, il est des jours comme celui-ci !

Il arrive même que ce jour fasse des semaines, des mois et des années… Où irrémédiablement l’envie s’est échappée ;
même « l’envie » est un mot qui n’a plus aucune définition ni signification.

Oui, il y est des jours où tout est lourd ; et le contact avec les personnes proches devient néfaste, incompréhensible, irrévérencieux, incontrôlable, irrespectueux, impossible. 

Les amis deviennent des ennemis ; les personnes qui habituellement vous comprennent deviennent de parfaits inconnus ;

La vie est tout simplement partie au fin fond des oubliettes de votre château très fort.

Oui, il y a des jours où rien ne va et l’envie d’aller mieux n’est pas au programme et même l’idée même de cette idée est en dehors de toute raison, de toute possibilité, de toute compréhension alors comment faire ?

Il est des jours où je me suis retrouvée dans cet état qui a duré des semaines.

Alors que faire ? oui vraiment que faire ?LesRacinesDuDestin bouquet

Justement ce que je propose est de ne rien faire et de laisser venir ce qui doit venir ; et puis au détour d’un rien peut-être verrez-vous une éclaircie, un sourire, une parole, et un coup de pied au derrière, une chanson, une épaule, une attention 

C’est que quelque chose s’ouvre, une fissure apparaît dans cette grande armure dans le fin fond de ces oubliettes comme si une échelle venait d’être posé afin que vous puissiez sortir, mettre un pied sur le premier barreau ; et regarder à travers cette fissure, laisser aller la douceur qui est se faufile toute seule ; une main se tend et arrive jusque vous ; un regard se pose sur vous et vous fait craquer ; un sourire est là et vous pleurez ; quelqu’un vous adresse la parole et vous vous réveillez.

Il est des fois où cela arrive.

Qu’une personne connue ou inconnue, qu’un évènement, que la vie, qu’une scène, que le souffle du vent, que « rien » vous fasse réagir, vous remette le pied à l’étrier, qu’une main tendue vous permette de vous remettre dans la Vie.

J’ai eu à mon tour ces « riens » qui m’ont aidé quand j’en ai eu besoin ... une seule chose importante .... les saisir, les remarquer, les prendre ....

J’avais envie de prendre le temps maintenant de leur dire Merci à ces riens, ces mains tendues, ces mots ou ces questions, ces visages, cette fleur ou cette nature qui m’ont permis de me remettre en chemin ou de me relever.
Alors oui, Merci Delphine de Vigan d’avoir écrit « les gratitudes » qui remet à sa juste place ce « merci » si essentiel qui, lorsqu’il n’a pas pu être exprimé devient vital.

Et c’est ainsi que de temps en temps je pense à ceux qui ont été là, pour moi alors qu’ils ne le savaient pas et ont ainsi commencé à fissurer mon armure ;  LesRacinesDuDestin MainsPetites

Merci Sylvie, Amie de toujours
Merci Eliane, Précieuse complice
Merci Patrick, coach de la première heure me nourrissant de toutes ses questions
Merci Marie, et ta justesse des mots 
Merci Jacques, enseignant expert
Merci Élaine, pour les réponses aux questions que je posais sans bruit
Merci Maman qui me traite encore comme une petite fille ce qui a le don souvent de m’agacer et parfois de m’émouvoir 
Merci à la famille dans laquelle je suis arrivée qui a influencé une grande partie de ma vie jusqu'à que je puisse enfin me poser bonnes questions 
Merci Papa, pour m’avoir permis de rencontrer tant de personnes de différents milieux et m’a ainsi ouverte au monde.
Merci Roxane, Merci Catherine, Merci Sylvie, Merci Laurence, Merci Elisabeth, Merci Guillaume, Merci Hélène,
Merci Alexandre, Merci Philippe 

MERCI à celles ou ceux parfaits inconnus et qui m’ont tendu la main un jour, une minute ou plus sans le savoir et grâce à qui j'ai pu avancer sur mon petit bout de chemin 

Et vous à qui pourriez-vous dire Merci ? 

par ce mot si simple à dire et pourtant pouvant contenir tant de générosité 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It

Abonnez-vous !

Accès réservé ...

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site